Un ancrage durable

Tout coach ou consultant sait que l’apport d’outils nouveaux dans une entreprise relève d’une greffe qu’il n’est jamais certain de voir prendre. Les séminaires les plus spectaculaires dans leur mise en œuvre peuvent se révéler lettre morte quelques mois plus tard car l’équipe, même si elle a apprécié ce moment de partage, n’a pas trouvé le temps, l’énergie ou l’intérêt pour elle de mettre immédiatement en œuvre ce qui lui a été proposé.

 

 

 

 

 

Voilà pourquoi il est en amont, indispensable pour l’accompagnant de se faire une bonne idée du réel, d’avoir identifié la demande, les besoins et d’avoir élaboré un contrat minimum d’intervention avec ses interlocuteurs comprenant, entre autre, un entretien à froid en aval du séminaire.

Dans le cas d’un Processus Créatif il existe cependant une particularité non négligeable en ceci que les tableaux produits lors du séminaire restent le plus souvent dans les locaux de ceux qui les ont produit. Ce qui signifie qu’outre les outils proposés dont la greffe reste aléatoire, les tableaux vont faire leur véritable travail d’œuvres d’art après et durablement après.

L’œuvre d’art a, sur tout autre outil, la particularité de modifier l’environnement dans lequel elle se trouve, y ajoutant un signifiant vécu très positivement en entreprise où les locaux restent, majoritairement, austères. Son titre qui en séminaire d’Intelligence collective lui tient lieu de signature, se doit d’être signifiant relativement aux valeurs, aux missions et au projet de l’entreprise. L’œuvre ainsi rappelle et nourrit quotidiennement le sens du travail engagé ensemble.

Retour à l’Accueil d’Accompagnement d’Entreprises