Exposer avec la Muse des sources

IMG_2389J’expose du 13 au 20 avril 2014 à la Galerie Elzevir, 15 rue Elzevir à Paris, dans le Marais (Métro Saint Paul). Une exposition un peu particulière pour vous montrer l’autre aspect de mon travail de peintre, lorsque je ne suis pas dans l’atelier mais dans les entreprises. Une exposition, avec Arthusa, pour partager, donner à voir et à réfléchir sur le processus créatif. Et pour moi, le plaisir de partager aussi une aventure passionnante.

Blan et Arthusa

Arthusa c’est tout d’abord une rencontre et 5 ans de collaboration. Arthusa, c’est Philippe et Pascale Crouÿ qui ont la conviction que l’Homme est à la fois le moyen et la solution aux défis qui se posent à l’Entreprise aujourd’hui. Arthusa c’est aussi tous ceux qu’ils ont fédéré autour d’eux avec des compétences extraordinairement variées, des parcours et des expériences incroyablement diversifiés : experts en veille économique, sociologique, hygiène et sécurité, identité et culture d’entreprise, méthodologie de performance globale, communication… Des gens qui n’hésitent pas à rêver une entreprise apprenante, épanouissante, constructive et qui s’en donnent les moyens, pour travailler ensemble d’abord, puis avec les autres. Alors que venaient dans l’atelier de nouveaux stagiaires de tous les horizons pour prendre en peignant du recul sur leur pratique professionnelle, Arthusa a été le premier réseau à me proposer, et à me donner les moyens, de sortir de l’atelier et d’intervenir directement en Entreprise. Un pari un peu fou au début que ces séminaires, tant l’Entreprise me semblait un autre monde. Mais qui n’a eu de cesse de se confirmer depuis, tant nous avons tout à gagner à sortir de nos modèles, nos croyances et nos « compartimentages ». Inventer, imaginer, tenter d’autres modes de fonctionnement.

Les séminaires en entreprise : se réinventer à chaque fois.

IMG_2304IMG_2303Il a été posé comme postulat de départ qu’Arthusa n’offre pas de réponse toute faite aux entreprises. Écouter, tenter de comprendre, prendre la mesure des attentes et de ce qui peut être engagé. Un cheminement bien plus qu’une promesse. Et rien ne se fait si la confiance n’y est pas. L’entreprise est protéiforme. Le Glacis aussi. L’incertitude, imprédictibilité c’est ce qui les caractérisent l’un comme l’autre. Tenter de normer, pour le maitriser, ce milieu instable qu’est une équipe ou un pot de glacis, c’est se priver d’une magistrale

leçon de vie. Dés lors que l’on en accepte la marge accidentelle, on va de découvertes en inventions. Tout se renouvelle et prend des formes auxquelles personne n’aurait songé de but en blanc. Partager avec une équipe le Glacis, c’est donc comme un jeu de miroir. J’ignore ce que ceux qui sont là vont réaliser. Ils réalisent des tableaux avec ce qu’ils sont. C’est à chaque fois différent.

Redécouvrir et Enrichir l’Essentiel

Difficile pour moi, alors, de montrer à voir cette insondable diversité. D’autant que les entreprises gardent la plupart du temps par devers elles les tableaux réalisés. Alors, nous avons décidé de montrer à voir notre outil : le Glacis. J’ai réalisé, sur le modèle d’un séminaire d’entreprise, une exposition sur Arthusa. En m’inspirant de notre devise, qui est notre culture d’entreprise à nous : redécouvrir et enrichir l’essentiel. IMG_2302Et bien, croyez le ou non, après presque 20 ans d’une intimité quasi-quotidienne avec le Glacis, des centaines de stages et de séminaires, un millier de rencontres peut-être, j’ai redécouvert ce que je n’avais plus pris le temps de m’accorder : le lâcher-prise en GRAND. Avec de grands gestes, beaucoup de couleurs, beaucoup de glacis, du temps, de l’espace. Et la gratuité d’un geste où la confiance tient lieu de guide vers le résultat.IMG_2356 A l’heure où j’écris ces lignes, tous les tableaux ne sont pas réalisés. J’ai engagé un dizaine de très grands lâcher-prises mais il en reste encore à faire pour boucler l’expo. Avec l’aide d’Urszula (comment ça, vous ne savez pas qui elle est? cliquez ici pour le savoir), nous avons exploiter cependant jusqu’au plus petit centimètre carré tous les lâcher-prises déjà réalisés. J’en suis à une quinzaines de tableaux et une centaines d’accidents jubilatoires. Bref, je communique ce soir encore sur une exposition, qui a un lieu, des invitations, des dates mais qui ne sera vraisemblablement fini que la veille du vernissage. IMG_2363Et c’est ça qui est essentiel : je vais la découvrir en même temps que vous. « sourire » Venez nombreux!        

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *